Non classé

Le marionnettiste n’existe pas

Le marionnettiste n’existe pas, il n’est que l’ombre portée de sa marionnette. Sur cette affirmation paradoxale on pourrait clore, aussitôt qu’ouvert, ce chapitre, s’il ne fallait nuancer quelque peu. Il existe, certes, ce marionnettiste, et sans lui, chacun le sait, les marionnettes n’auraient aucune chance de trouver vie, mais il se cache derrière la toile de son castelet, derrière le corps de ses poupées, et cette vie, ce mouvement qu’il leur donne, cette présence qu’il leur lègue, il lui faut d’abord, dirait-on, s’en dépouiller. Image d’un romantisme un peu facile, où, créateur d’une créature, le magicien perd sa force à vouloir imiter Dieu ?

Pourtant, lorsqu’on se penche, aujourd’hui, sur l’histoire des marionnettes, on s’aperçoit bien vite que le vieux mythe a pris corps dans l’inconscient collectif des hommes, que la créature a dévoré son créateur. Si les livres, les tableaux, les gravures, les collections, les musées et, plus généralement, la mémoire populaire ont conservé l’image et le souvenir des marionnettes, combien sont rares les traces laissées par leurs manipulateurs.

1893

 

La vie a repris le dessus et les marionnettes font dorénavant fureur, il existe une multitude de compagnies qui s’investissent pour faire crier les enfants. Leur permettre de faire marcher leur imaginaire.

 

Englishstories |
Beelzefly |
3teenags |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Melissa vous dis tous ...
| Le blog de Christie
| Les 6-12ans à Montalivet!